Compte Rendu Festival par le Sud Ouest

Publié le par Les Forts en Bulles

(Sud Ouest 7/09/09)


ROCHEFORT EN BULLES. Plus de 2 000 visiteurs pour cette première édition, des auteurs et un public satisfaits. La deuxième édition est déjà annoncée pour septembre 2010

Le salon de BD a fait fort

«Je n'ai pas l'impression d'être dans un festival organisé pour la première fois » : cette déclaration du scénariste Jean-Charles Gaudin a mis du baume au coeur des membres de la petite association Les Forts en bulles. Des bénévoles qui n'ont pas ménagé leur peine et qui ont été rejoints par d'autres bénévoles, étrangers à l'association mais enthousiastes et efficaces.

Pour une première, c'est une réussite qui aura une suite. Au moins 2 000 personnes ont fréquenté, ce week-end, le premier salon de la bande dessinée de Rochefort, au Palais des congrès et au musée de la Marine. La deuxième édition est déjà programmée, en septembre 2010. L'idée est de faire de ce festival une étape de la vie culturelle locale.

Le premier objectif de l'association était de mettre sur pied cette manifestation. Ensuite, il fallait lui donner assez de lustre pour qu'elle séduise. C'est le cas. Les visiteurs semblaient satisfaits, les auteurs aussi. « L'ambiance est sympa, les gens sont curieux, intéressés, pas exigeants. Comme c'est nouveau, il n'y a pas d'attente particulière », commentait Didier Georget.

Une charte pour les visiteurs

Dans l'ensemble, les scénaristes et dessinateurs ont apprécié de ne pas trouver au rendez-vous ceux que l'on baptise « les emmerdeurs professionnels », c'est-à-dire les gens qui arrivent avec une valise contenant plusieurs BD et imposent à un auteur de leur dédicacer, avec dessins bien sûr (et couleurs à leur goût !), tous les albums en question en un temps record. Pour éviter de tels comportements, les organisateurs de Rochefort en bulles avaient rédigé une charte distribuée à tous et rappelant que la dédicace avec dessin était un cadeau, pas un dû.

Parmi le public, des Rochefortais mais aussi des habitants de La Rochelle et d'ailleurs. Un Suisse a même été repéré. Venu tout spécialement pour un auteur (Christophe Chabouté), il lui a fait dédicacer quatre albums, en quatre fois. Et chaque fois, il s'est replacé dans la fille d'attente. Un vrai fan.

Les ateliers ont bien fonctionné avec des participants jeunes mais qui avaient un bon niveau de dessin. En revanche, les conférences ont eu moins de succès. Cela fait partie des choses à revoir pour la deuxième édition.

Expositions tout le mois

L'association avait obtenu une subvention publique de 1 000 euros de la part de la direction départementale de la Jeunesse et des sports, la mairie s'est chargée des affiches, des tracts et a mis à disposition le Palais des congrès. Parmi les autres partenaires, citons avant tout le musée de la Marine bien sûr, mais aussi des partenaires privés et des commerçants locaux qui ont joué le jeu.

À noter que les planches exposées au musée de la Marine et au Palais des congrès restent à l'affiche jusqu'à la fin du mois.

Publié dans Manifestations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article