Tomm dans Sud Ouest

Publié le par Les Forts en Bulles

SALON DE LA BD. La première édition de Rochefort en bulles a bien démarré. Aujourd'hui dédicaces et ateliers au programme


Un jeune dessinateur rochefortais à l'affiche 


Il ne sera jamais assez répété l'importance et l'utilité de bien lire les petites annonces dans le journal. En ouvrant « Sud Ouest », un matin frisquet de janvier, Thomas Chantalou ne se doutait pas que son réflexe de pure routine allait le conduire à travailler sur un bien joli projet : dessiner l'affiche du premier festival de bandes dessinées en Charente-Maritime, « Roch'fort en bulles », qui va se dérouler aujourd'hui et demain. C'est tout naturellement que cet illustrateur de 23 ans, habitant au Vergeroux, leur a « proposé ses services, bénévolement ».

« Ils avaient besoin d'une affiche sur le thème du 'débarquement'. On est partis sur l'idée d'avoir plein de personnages de BD qui débarqueraient tels des pirates à l'abordage de Rochefort », raconte-t-il d'une voix posée.

Coup de pouce 

Sur sa planche à dessin, il invente un superman, un pirate, un dragon, ou encore un explorateur sur un pneumatique à l'assaut d'une île sur laquelle on reconnaît le pont transbordeur, la porte de l'arsenal ou encore l' « Hermione ». Les premières esquisses convainquent les membres de l'association « Les forts en bulles », qui organise le festival. Banco pour l'affiche.

Et voilà que Thomas, bandeau dans les cheveux et look de skateur, fera les premières dédicaces de sa vie pendant le festival. « Ça me met un peu la pression, avoue-t-il. Je n'ai encore rien fait ! Ce sont les autres qui m'ont mis en avant. » Un coup de pouce qui permettra au jeune homme de côtoyer de nombreux auteurs de bandes dessinées. « Si ça peut m'apporter des contacts, tant mieux », lâche-t-il, un rien flegmatique.

On se doute bien pourtant qu'à l'intérieur, il bout. Depuis l'âge de 6 ans, devenir auteur de bandes dessinées est le « rêve de [sa] vie ». Dès que quelque chose lui passe par la tête, il le dessine. Diplômé en juin 2008 d'une école d'art et titulaire d'un CAP de graphiste, il s'est tout juste lancé dans l'illustration à son compte. « C'est parfois difficile », confie-t-il. 

Une BD en préparation

Parallèlement, Thomas Chantalou s'est lancé dans l'écriture d'un premier album de bandes dessinées avec Xavier Gelot, un auteur de Charente-Maritime, plutôt spécialisé dans la bédé « semi-réaliste ».

Une sorte de baptême du feu pour Thomas, qui a le coup de crayon plus aisé quand il s'agit de dessiner des personnages de cartoon. « Cela me permet de travailler sur des personnages vraiment humains, explique-t-il. Pour l'instant, on prépare le projet. Je lui envoie mes dessins, il me dit si ça lui plaît ou pas. J'attends de voir si ça prend ou non. »

Ce qui intéresse en premier lieu Thomas, c'est « d'apprendre aux côtés des auteurs ». A quelques pas de lui, Christophe Picaud, dessinateur rochefortais invité d'honneur du festival, discute avec les membres de l'association.

Les deux se croisent souvent, mais pourtant ils ne se sont jamais vraiment parlés. « C'est un modèle pour moi, son parcours donne des ailes », lance Thomas, plein d'admiration. Gageons que Christophe Picaud sera de bon conseil pour encourager la relève. Les deux présentent toutefois un point commun : ils pourront également susciter des vocations chez les jeunes visiteurs du festival.

Publié dans Manifestations

Commenter cet article