Article dans le Sud Ouest partie 2

Publié le par Les Forts en Bulles

Sur la même page un autre article centré sur notre invité d'honneur, Christophe Picaud.













" RENCONTRE. Christophe Picaud, dessinateur local de BD fantastiques, est l'un des vingt auteurs invités au festival Roch'fort en bulles, les 5 et 6 septembre.

Un Rochefortais dans les bulles

Béret blanc vissé sur la tête, petites lunettes rondes et t-shirt sous une chemise un peu trop large. Christophe Picaud arbore le look du fan de BD un peu dans son monde. Le genre à passer des après-midi entières dans les rayons des librairies spécialisées.


Le cliché est facile, mais ça tombe bien : c'est vrai. Il n'y a qu'à écouter parler ce Rochefortais, auteur de BD, de ses propres personnages qui évoluent dans des univers faits d'elfes, d'animaux étranges et d'arbres géants qui parlent. Comme dans « Le Seigneur des Anneaux », « Thorgall », ou « Lanfeust », qui ont popularisé le genre heroic fantasy, une déclinaison de la littérature fantastique.


« Ce qui est génial, c'est qu'on n'a aucune limite pour créer des choses qui n'existent pas, qui font rêver », confie l'auteur de « Lans Sirling », dont le 3e tome vient de paraître aux éditions du Soleil, l'un des plus grands éditeurs français de BD fantastiques.


Les 5 et 6 septembre prochains, il pourra longuement partager sa passion avec le public du festival Rochfort'en bulles, organisé pour la première fois par l'association les Forts en bulles, à Rochefort. Il en est l'invité d'honneur.

Comme à Angoulême


« Je fais déjà beaucoup de festivals en France, explique Christophe Picaud, mais celui-là, j'aimerais vraiment qu'il marche. Ce serait super d'avoir un vrai festival de BD à Rochefort ! ». Comme celui d'Angoulême, où il s'est d'ailleurs rendu cette année. « Trop de monde, glisse-t-il, on n'a pas le temps de discuter avec les gens ».


Ce Charentais (il vit à Rochefort mais est né à Saintes) de 40 ans est un auteur reconnu, seulement huit ans après s'être lancé dans la BD, « en total autodidacte », précise-t-il. Un CAP de moulage-modelage en poche, il débute comme décorateur de spectacles au Club Med avec sa soeur Valérie qui, elle, s'occupait des costumes. « On racontait des histoires à travers ces spectacles, comme avec la BD aujourd'hui », sourit Christophe Picaud, sous l'oeil bienveillant de sa soeur.


Quatre ans autour du monde, puis le retour au pays. Les deux s'installent à Rochefort. Pour elle, c'est la création d'une boutique de costumes rue Gambetta ; pour lui, c'est la bande dessinée.


Nains et dragons

Les activités sont loin d'être séparées. Au contraire, le frère et la soeur s'inspirent et se conseillent mutuellement. « Le genre fantastique n'est pas trop mon truc, reconnaît Valérie, mais je regarde tout le temps ce qu'il dessine pour lui apporter un regard neuf. Pour l'arrêter un peu dans ses délires aussi ! » « C'est très bien ainsi ! », reprend son frère.


Ôtez les nains, les dragons et autres créatures mythiques, et c'est la nature humaine que l'on retrouve dans les histoires racontées en bandes dessinées par Christophe Picaud.


« Je ne veux pas faire du fantastique pour faire du fantastique. Il faut qu'il y ait du sens. Et que le fond de l'histoire puisse parler à tout le monde. » Avec le côté dépaysant en plus."

 

 

Publié dans Actualités de l'asso

Commenter cet article